Jurassic World : le T-Rex trouve toujours son chemin ! [Spoilers]

Autant je déteste les dinosaures morts, autant je jubile toujours à l’idée de les voir vivants sur grand écran. C’est grave doc’ ? Non, il s’agit simplement d’un choc « ciné-traumatique » causé par une cuisse de chèvre et un face-à-face avec un T-Rex il y a plus de 20 ans (outch). Depuis ce jour, l’enfant qui sommeille en vous rêve que le Jurassic Park ouvre enfin ses portes pour pouvoir ressentir à nouveau ce frisson jouissif. C’est désormais chose faite, avec la sortie en salles du Jurassic World de Colin Trevorrow. Seulement voilà, ce n’est pas exactement comme vous l’aviez imaginé…

C’est plutôt, globalement, du grand n’importe quoi. Des dinos génétiquement modifiés portant des noms à coucher dehors (l’Indominus Rex, sérieusement ?), des hommes domptant des raptors, des clins d’œil abusifs au premier volet de la saga (au risque de dégoûter jusqu’au plus grand fan : même la chèvre est là !)… Jurassic World fait l’effet d’un grand fourre-tout. A tel point que, si vous le regardez au premier degré et que vous vous intéressez trop au scénario, vous risquez fort d’être désappointé, voire même de pleurer des larmes de sang (au niveau désespoir, à côté, la mort de la mère de Petit Pied, c’est de la gnognotte).

En revanche, si vous laissez le regard de l’enfant l’emporter, il faudra bien vous l’avouer (honteusement) : Jurassic World n’a aucun sens mais il est sacrément divertissant ! Même s’il n’arrive pas à la cheville de dinosaure du premier film réalisé par Steven Spielberg, il offre tout de même quelques bons sursauts et, surtout, une bonne dose de fun portée par Harrison… euh… par Chris Pratt. Oui, pardon, mais bon quand même, on n’est pas loin d’Indiana Jones et les dinosaures de l’île perdue :

Bref, avec Chris Pratt, même une scène improbable où l’aventurier fait de la moto au milieu des raptors peut devenir… TELLEMENT COOL ! Ajoutez à cela la piquante Bryce Dallas Howard et le chouchou Frenchie Omar Sy pour lui donner la réplique et vous upgradez encore d’un niveau en termes de fun. Il ne manque plus que le thème de John Williams revisité et complété par Michael Giacchino pour vous redonner les frissons de votre enfance, de la baston de dinos pour avoir l’impression d’assister à un match de catch, et vous voilà en train d’applaudir à tout rompre, comme les gosses autour de vous, quand LA star du film fait enfin son entrée :

Jurassic Park

Epuisé, vous ressortez de là avec un sourire bête mais satisfait. Juste avant de vous apercevoir que vous n’avez plus 8 ans et que, quand même, vous préfériez l’époque où la vie trouvait toujours son chemin…

Cam' dans un film

____

Jurassic World de Colin Trevorrow JURASSIC WORLD – Sortie le 10 juin 2015

Genre : aventure, science-fiction
Réalisateur : Colin Trevorrow
Scénaristes : Rick Jaffa, Amanda Silver, Derek Connolly, Colin Trevorrow d’après l’œuvre de Michael Crichton
Avec : Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Nick Robinson, Ty Simpkins, Irrfan Khan, Omar Sy, Vincent D’Onofrio, B.D. Wong…
Bande-originale : Michael Giacchino

Pour en savoir plus :
Voir la bande-annonce de Jurassic World
– La fiche technique complète du film sur Allociné
– Ecouter la bande originale de Jurassic World sur Spotify
Est-il possible de dresser un vélociraptor ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s