Comment devenir une héroïne badass ?

« Maman, quand je serai grande, je veux être une héroïne badass ». Et ouais, le truc quand tu nais dans les années 1980, c’est que devenir une princesse, c’est bien trop ringard. Toi, tu as plutôt pris des biberons avec elle :

Ellen RipleySource : totalfilm.tumblr.com

Et tu as passé ton adolescence devant :

Sarah ConnorSource : 90S90S90S.tumblr.com

Alors forcément, ton objectif de vie n’est plus de rencontrer le prince charmant qui prendra soin de toi et qui te protègera de tous les dangers. Non, ce que tu vises, c’est plutôt de botter les fesses toi-même aux grands méchants en dégainant un « HASTA LA VISTA, BABY » ! Voici les règles de base pour y arriver.

1. Sécher les cours de sport, tu arrêteras

Même si tu n’es pas très douée au premier abord en lancer de javelot ou en course d’endurance, ne renonce JAMAIS ! Rappelle-toi qu’au début, Sarah Connor était plutôt frêle et ne semblait pas prédisposée à se battre contre un Terminator. Il n’est pas donné à tout le monde de savoir faire, dès la naissance, les pirouettes de gymnaste de Leeloo, le Cinquième Elément venu sauver l’humanité, ou les prises de kung-fu aériennes de Trinity, l’âme sœur de Neo aussi connu sous le nom de l’Elu (rien que ça). Alors, entraîne-toi, persévères, et bientôt les abdos seront là !

2. Une spécialité, tu choisiras

Une fois au point niveau sport, il sera temps de trouver le domaine vers lequel tu souhaites t’orienter. Besoin d’aide ? Parmi les voies les plus fréquemment choisies par les héroïnes badass, il y a par exemple :

  • le pilotage de vaisseaux spatiaux avec option « rencontre d’extraterrestres pas forcément sympa » ;
  • la course au trésor avec option « boule qui roule, planètes qui s’alignent, vilaine organisation secrète qui veut ta peau et temple maudit qui s’effondre à la fin » ;
  • le dégommage de robots avec option « enfantement du chef de la résistance face aux machines » ;
  • ou encore la chasse aux vampires avec option « analyse de la trajectoire du pieu ».

3. Aux jurons, tu auras le droit

Et oui, l’héroïne badass est un vrai charretier. Alors oublie les bonnes manières de petite fille modèle qu’on t’a jadis apprises et accorde-toi quelques bonnes insultes, de préférence en anglais et au moment opportun pour bien faire comprendre qu’il ne faut pas te chercher. Tu peux opter pour les plus traditionnelles mais, si tu souhaites produire un effet maximal, n’hésite pas à en mélanger plusieurs.

4. Les garçons, tu en souffriras

Rappelle-toi, si tu tombes amoureuse, il y a de fortes chances pour que l’homme de ta vie :

  • meure comme les pauvres Kyle Reese de Sarah Connor ou Clemens d’Ellen Ripley ;
  • soit victime d’une terrible malédiction qui le pousse à fuir très loin de toi (on ne sait plus très bien ce qu’est devenu Angel, le boyfriend-vampire de Buffy).
  • essaye de te tuer (rappelle-toi des mésaventures de Sidney Prescott ou de La Mariée alias Beatrix Kiddo avec leurs chers et tendres).

En somme, rien de très réjouissant. La grande histoire d’amour, ça risque d’être compliqué pour toi. Mais malgré ce petit contretemps, je te conseille de la vivre au moins une fois. Parce que sans la souffrance et la rage que ta love story déchue déclenchera en toi, tu ne pourras pas devenir une vraie héroïne badass.

5. Ta progéniture, peu commune elle sera

Au mieux, comme je te disais tout à l’heure, tu enfantes le chef de la résistance contre les machines, ce qui est super classe, quoiqu’un peu pesant au quotidien (rapport aux nombreux robots qui vont vous pourchasser toute la vie, ta petite famille et toi). Au pire, tu te retrouves maman d’un petit Alien et là… ben là… autant te dire que ce sera plutôt compliqué quand viendra l’adolescence.

6. Une réplique culte, tu choisiras

Il en existe pour toutes les occasions. Tu veux rembarrer un mec insistant ? Opte pour « Autant embrasser un Wookie ! ». Tu as décidé de te la raconter ? Rien de tel qu’un « Je n’ai pas été conçue pour aimer mais pour protéger la vie ». Tu as envie d’aller t’amuser comme une fille « normale » (et tu vis dans les années 1990) ? Lance un imparable : « Si c’est l’Apocalypse ce soir… Bipez-moi ». Et enfin, en toutes circonstances, rien ne vaut LA réplique de l’héroïne badass : « Je suis sans pitié, sans scrupule, sans compassion, sans indulgence, pas sans intelligence ».

En conclusion, certains diront que pour devenir une héroïne badass, il faut avoir une sacrée vie de merde. Mais quitte à avoir une vie de merde… autant être badass !

Convaincue ? Il ne reste maintenant plus qu’à trouver l’héroïne qui se cache en toi.

Infographie : quelle héroïne badass es-tu ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s