Une dure vie de mouchoir avec Mommy de Xavier Dolan

Vendredi, 18h30. Ce soir, j’ai rendez-vous quelque part dans une banlieue québécoise avec une Mommy courage : Diane, alias Die. Veuve sexy, extravagante et indépendante, elle vient de récupérer la garde de son fils, Steve, un adolescent impulsif et violent souffrant d’hyperactivité. Ce dernier s’est fait renvoyer d’un centre spécialisé après avoir mis le feu à un de ses camarades. Ambiance. Pour faire face aux retrouvailles passionnées et mouvementées qui s’annoncent, Die et Steve vont pouvoir compter sur l’aide de Kyla, leur desperate housewife de voisine, bègue et mystérieuse.
J’avoue que cette rencontre m’angoisse un peu. Mais alors que je m’installe dans mon fauteuil rouge, je suis encore loin de me douter de l’effet qu’elle va avoir sur moi…

« J’ai pris des mouchoirs et je ne me suis pas maquillée, parce que je suis sûre que je vais trop pleurer ». Voici les derniers mots de l’adolescente à côté de moi avant que le film ne commence. Tiens, pas bête comme idée. Enfin, si on est une vraie madeleine au ciné. Ce qui, bien sûr, n’est absolument plus mon cas. Finie la petite mauviette qui pleurniche pour un rien devant un grand écran !

Le problème avec Mommy ? C’est justement que ce n’est pas un rien, mais un plein d’émotions qui vous submergent. Et au bout d’une trentaine de minutes à peine, j’avais déjà souri, ri, froncé les sourcils, frissonné, frémi, et alors que ma voisine était en train de s’étouffer dans ses sanglots, j’ai senti la première larme perler aux coins de mes yeux. La faute à qui ? Celle à Xavier Dolan, bien entendu ! D’abord, parce qu’en nous imposant un format carré 1:1, il nous place au plus près de ses personnages, déclenchant ainsi une sorte de claustrophobie affective qui pousse les sentiments à l’extrême. Pendant les 2h18 que dure Mommy, il ne nous accordera d’ailleurs que deux instants de répit, lorsque l’illusion du bonheur prendra le dessus et laissera alors le cadre s’agrandir : la première fois quand Steve fait du skate à côté de Die et Kyla à vélo et qu’il écarte les bras pour élargir l’écran en criant « Liberté ! » ; la deuxième fois quand Die se laisse aller à des rêves joyeux.
La faute à Xavier Dolan toujours, parce qu’il est (presque) de ma génération et qu’il ponctue habilement son film de tubes et de références qui ont bercé mon adolescence. Et vas-y que je réveille tes vieux souvenirs avec le « Wonderwall » d’Oasis, le « Colorblind » de Counting Crows ou le « White Flag » de Dido ! Sans oublier les clins d’œil évidents aux scènes de l’after-shave et des sacs de course percés du mythique film de Chris Columbus : Maman, j’ai raté l’avion. Macaulay Culkin, sors de ce corps :

Antoine-Olivier Pilon dans Mommy

La faute ensuite à Xavier Dolan, parce qu’il a choisi des acteurs (Anne Dorval, Suzanne Clément et Antoine-Olivier Pilon) qui, lorsqu’ils sont réunis tous les trois, magnifient les scènes les plus inattendues comme celle où un pique-nique improvisé se transforme en banquet à Versailles. Ou celle où, entraînée par Steve et Die, Kyla se libère en dansant avec eux sur… « On ne change pas » de Céline Dion ! Oui CELINE DION. Et je ne pensais pas écrire ça un jour.
La faute, enfin et surtout à Xavier Dolan, parce que son Mommy, dans sa quête d’un espoir perdu m’a tout simplement retournée. Retournée vers un passé où je me disais, comme la psy de Steve au début du film, que « ce n’est pas parce qu’on aime quelqu’un qu’on peut le sauver ».

Bref, tout cela pour vous dire que, finalement, la petite mauviette est toujours là. Même si elle est adulte, même si elle sait que le réal a tout fait pour que ça en arrive là, merde, elle a aussi le droit de pleurer au cinéma ! Et elle aime ça. Merci M. Dolan.

Mémo pour la prochaine fois : prendre 2 (ou 3) paquets de mouchoirs et oublier le maquillage. Conseil d’ado.

Cam' dans un film

____

Mommy de Xavier Dolan MOMMY – Sortie le 8 octobre 2014

Genre : drame
Réalisateur : Xavier Dolan
Scénaristes : Xavier Dolan
Avec : Antoine-Olivier Pilon, Anne Dorval, Suzanne Clément…
Bande-originale : Noia

Pour en savoir plus :
Voir la bande-annonce de Mommy
– La fiche technique complète du film sur Allociné

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s