Une madeleine de Proust avec Boyhood de Richard Linklater

12 ans. C’est le nombre d’années pendant lesquelles Richard Linklater m’a permis de suivre le jeune Mason et sa famille. De ses 6 ans à sa majorité, j’ai vu grandir le petit garçon, j’ai déménagé avec lui, j’ai espionné ses quatre cents coups entre copains, je l’ai accompagné aux rentrées des classes, j’ai observé ses premières amours et j’ai fini par le laisser, juste avant son entrée dans l’âge adulte. Transformée en spectatrice du Mason (Truman) Show, je me suis attachée à chacun des membres de cette famille : de ce petit garçon vivant dans sa bulle, à sa grande sœur Samantha, en passant par sa mère célibattante Olivia, et sans oublier Mason Senior, le père parti en Alaska qui refait surface. J’ai même cru, pendant un instant, faire partie de leur petit monde. Et en les quittant, j’ai senti un pincement au cœur.

Boyhood permet une intrusion parfaitement maîtrisée dans le monde REEL de l’enfance et de l’adolescence. Vous cherchez une histoire extraordinaire où un ado super-héros révolutionnerait le monde ? Passez votre chemin. Richard Linklater nous montre simplement des moments de vie intimes. Ils peuvent paraître banals ? Ils le sont. Mais leur caractère ordinaire permet de développer un fort sentiment d’identification, voire d’empathie, chez le spectateur. Et cela fait un bien fou !

Boyhood de Richard LinklaterLe fait de réunir les mêmes personnes chaque année pendant 12 ans pourrait faire penser que nous nous retrouvons face à un docu-fiction, ou pire, à une télé-réalité sur grand écran : après L’incroyable famille Kardashian, découvrez Mason et sa famille ordinaire au Texas… Erreur ! Boyhood est avant tout une œuvre de cinéma. D’abord parce qu’il s’agit de comédiens. Et quelle émotion de suivre des acteurs comme Patricia Arquette (icône lynchienne qui se transforme en mère de famille bien en chair), Ethan Hawke (trop rare sur les écrans français), ou Ellar Coltrane et Lorelei Linklater !
Ensuite parce que Boyhood est en lui-même une prouesse technique. Imaginez 12 ans de rush à monter, et une trame à faire évoluer sans cesse en fonction de l’évolution des acteurs, des événements culturels (la sortie de la saga Harry Potter, les nouveaux épisodes de Star Wars…) ou des progrès technologiques.

Alors même si 2h45 de film, c’est long, et que l’ennui pointe le bout de son nez vers la fin, Boyhood reste un projet fou et intelligent qui observe d’une bien jolie façon le monde mystérieux de l’enfance. Il réveille en nous des souvenirs (quelle fille née dans les années 1980-90 n’a jamais chanté du Britney Spears à tue-tête pour agacer son frère ?) et nous laisse dans la bouche un léger goût de nostalgie…

Cam' dans un film

____

Boyhood de Richard Linklater BOYHOOD – Sortie le 23 juillet 2014

Genre : drame
Réalisateur : Richard Linklater
Scénariste : Richard Linklater
Avec : Ellar Coltrane, Lorelei Linklater, Patricia Arquette, Ethan Hawke…
Bande-originale : Richard Linklater

Pour en savoir plus :
Voir la bande-annonce de Boyhood
– La fiche technique du film sur Allociné

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s