Si mon OS avait la voix de Benedict Cumberbatch…

« Bienvenue sur le premier système d’exploitation intelligent. Avant d’initialiser le système, nous aimerions vous poser quelques questions. Cela nous permettra de créer un OS qui répondra à vos besoins. »

Ce matin, j’ai enfin décidé d’être une femme moderne : j’ai investi dans le tout dernier mobile dont le système d’exploitation est censé – comme c’est inscrit en gros sur toutes les publicités – « révolutionner ma vie ». J’ai du mal à croire que la marque puisse encore révolutionner quelque chose depuis la disparition de son créateur, mais je me suis laissée tenter. Peut-être parce que je suis prête à tout essayer pour que quelque chose change ma vie… ou bien juste parce que mon placard à chaussures est déjà plein et que j’ai dû trouver autre chose pour combler le manque.

« Peut-on commencer avec les questions ? fait la voix de synthèse.
– Euh… ok.
– Souhaitez-vous que votre OS ait une voix féminine ou masculine ?
– Masculine.
– Préférez-vous les Experts Las Vegas ou les Experts Miami ?
– …
– Je n’ai pas entendu votre réponse. Pourriez-vous répéter ?
– Euh, Las Vegas. Je déteste Ho…
– Que choisiriez-vous entre une loupe et un Walther PPK ?
– Un quoi ? Ben, une loupe. Mais quel est le rapport ?
– Merci. Veuillez patienter pendant l’initialisation de votre système d’exploitation. »
Je grimace. L’écran de mon téléphone devient rouge et une sorte de double hélice s’agite au milieu. Cela dure seulement quelques secondes, puis elle se transforme en cercle et soudain…

« Bonjour ».
La voix ultra-grave qui vient de sortir de mon téléphone me fait frissonner des pieds à la tête. C’est incroyable, elle n’a rien d’artificiel. Elle semble humaine. Et tellement virile. A croire que le Mâle par excellence se trouve de l’autre côté.
« Vous êtes là ? demande la voix ».
J’ai soudain chaud. Je sens que je suis en train de rougir. Il faut que j’arrive à baragouiner quelque chose pour ne pas avoir l’air d’une imbécile – quoique je ne sache pas si c’est mieux de parler à une machine. J’approche timidement le téléphone de ma bouche :
« Oui… Oui. Bonjour. A qui ai-je l’honneur ? Enfin, je veux dire, as-tu un prénom ?
– Hum, oui. Benedict. »
Un nouveau frisson parcourt mon dos. Je retire ce que j’ai dit : cette voix est bien trop sensuelle, elle n’a rien d’humain.
« Et d’où vient ce nom ? parviens-je à articuler.
– C’est moi qui l’ai choisi. J’aime la précision dans sa prononciation. Il résonne comme une évidence. »
Je souris bêtement. Mes mains sont moites.
« Peut-être veux-tu savoir comment je marche ? continue la voix.
– Oui, en effet, comment fonctionnes-tu ?
– Et bien, je fonctionne en me basant sur la déduction. Je progresse en observant ce qui m’entoure. Autant dire que j’évolue sans cesse, comme les humains. Veux-tu que je te montre ?
– Oui.
– Ok. Alors, je perçois tes sentiments. Je sais que je te trouble.
– Comment ça ? Je dois avouer que tu ressembles à une personne, mais je sais que tu n’es qu’une voix dans un téléphone. Comment pourrais-je être troublée ?
– Parce que je sens ton pouls à travers tes doigts. Son rythme est élevé. Je t’entends respirer. Je sens ton souffle. Rapide. J’imagine que tes pupilles sont dilatées. Tes mains sont moites. Elles laissent de l’humidité sur les parois du téléphone. Tu es probablement en train de rougir. Les sentiments sont de la chimie. Et grâce à la déduction, je peux savoir ce que tu ressens.
– …
– Brillant, n’est-ce pas ?
– Bizarre, tu veux dire !
– Tu veux dire que je suis bizarre ?
– Oui, en quelque sorte. »
Je ris. Il en fait autant. J’ai l’impression d’être tout à coup plus à l’aise. Sa voix grave ne m’intimide plus. Au contraire, elle me rassure et me captive. Il se pourrait bien qu’il révolutionne ma vie finalement…

C’est alors que l’écran de mon téléphone devient rouge. La double hélice se remet à tourner sur elle-même. Je secoue l’appareil.
« Benedict ? »
Rien.
« Benedict, tu es encore là ? ».
Un cercle se forme sur l’écran.
« BENEDICT ???
– Ting ting. Que puis-je faire pour vous ? »
C’est la voix synthétique de mon ancien OS.
« Où est Benedict ?
– Nous sommes désolés, fait la voix sans aucun charme, nous avons dû corriger un bug du système. Vous ne devriez désormais plus rencontrer de problème. »
Je pose le téléphone à côté de moi et je laisse la voix déblatérer son blabla préenregistré.

Benedict était un foutu virus. Quel gâchis. C’est décidé, je renonce à la technologie.

Cam' dans un film

____

Un texte inspiré de…

Her de Spike Jonze HER – 2014

Genre : drame, science-fiction
Réalisateur : Spike Jonze
Scénariste : Spike Jonze
Avec : Joaquin Phoenix, Amy Adams, Rooney Mara, Olivia Wilde, Chris Pratt… et la voix de Scarlett Johansson
Bande originale : Arcade Fire

Pour en savoir plus :
Voir la bande-annonce de Her
– La fiche technique complète du film sur Allociné
– La moustache au cinéma : voir le Blow Up d’Arte

Mais aussi un clin d’œil à…
– L’épisode 1, saison 2 de la série Sherlock « Un scandale à Buckingham » : en savoir plus
– Le face-à-face de Sherlock et La Femme : découvrez un des extraits qui a inspiré ce texte et, surtout, écoutez La Voix de Benedict Cumberbatch
– Et parce qu’il a de multiples talents : quand Benedict Cumberbatch imite Chewbacca

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s