How I met… mon prince charmant


Si je devais me passer d’une chose dans la vie, ce serait sans hésitation des soirées mondaines. Mais imaginez les petits yeux du Chat Potté qui vous supplient de les accompagner à la fête de l’année. Ma copine Joanne a le regard de ce foutu matou ! Me voici donc au milieu d’une foule de gens que je ne connais pas, avec un sweat à tête de chat ridicule sur le dos. Après quelques vagues tentatives de « sociabilisation », je me précipite vers le buffet pour noyer mon ennui dans le champagne. C’est alors que je croise le regard d’un homme qui se trouve à trois mètres de moi. Il vient de prendre un téléphone qui traînait sur le buffet et de le glisser dans sa poche. Il me sourit. Je baisse aussitôt les yeux. Oh non, il s’approche :
« Excusez-moi, je peux vous parler une seconde ?
– Pourquoi ? »
Cette réponse peut paraître stupide, mais c’est la seule chose que j’ai trouvé à dire. Cela n’a pourtant pas l’air de le décourager. Il s’approche encore de moi. Je recule.
« Vous pensez que j’ai volé ce téléphone ?
– Non.
– Ecoutez, j’ai déjà volé. Je sais ce que c’est de se faire choper.
– OK, dis-je en reculant encore.
– Je n’ai rien volé. J’ai un job qui me permet de me payer un téléphone, OK ?
– OK.
– Et qui me permet de gagner de l’argent, grâce auquel je peux inviter une fille à sortir… »
Je ris. Il me sourit. Sa petite fossette est vraiment craquante… Non, non, il faut que je me méfie ! Je recule encore légèrement. Il s’approche et continue à parler :
« … Soit dit en passant bien sûr.
– C’est bon à savoir ».
Je rougis. Il me dévore des yeux.
« Quel est votre nom ? me demande-t-il.
– Allez-vous-en.
– Allez-vous-en ? Drôle de nom ».
Je ris à nouveau, tout en tournant les talons. Il m’attrape la main :
« Attendez une seconde, j’ai un truc pour vous ».
Il sort une carte de sa poche, inscrit quelque chose au dos avec un stylo et me la tend :
« C’est ma carte de visite. Vous avez mon numéro de portable ici.
– OK.
– Quel est votre nom ? »
Je prends la carte et je m’en vais. Je sens son regard dans mon dos et… mais attendez, non, non, non ! Ce n’est pas du tout comme ça que je l’ai rencontré. Reprenons au début…

Je suis donc en train de boire ma deuxième coupe de champagne près du buffet, quand je vois de jolies couleurs se refléter sur un mur. Je m’approche et je découvre un superbe aquarium encastré dans une cloison. Les mouvements des poissons m’hypnotisent. Je me baisse et je colle ma tête contre le verre. C’est alors que je vois un œil ! Je me redresse immédiatement. Un homme se trouve en face de moi, de l’autre côté de l’aquarium. Nos regards se croisent. Il hausse un sourcil. Je baisse les yeux en rougissant, mais je ne peux résister à l’envie de le regarder à nouveau. Mes mains tremblent. Il me sourit. Il approche son visage mais il se cogne contre la vitre. Je ris… stop, stop, stop ! Ce n’est pas comme ça non plus que s’est passé notre première rencontre. Promis, je me concentre…

Je bois ma troisième coupe de champagne près du buffet en espérant qu’on ne remarque pas que je m’ennuie. Mes talons sont trop hauts. Je commence à avoir mal aux jambes. Je prends donc mon courage à deux mains et je vais m’asseoir au milieu d’une bande de filles. Elles parlent de gens que je ne connais pas. Je m’affale sur mon siège en soupirant. Je me dis que je ne vais pas tarder à partir quand, tout à coup, un homme portant une veste en cuir noire s’approche d’un pas décidé. Il me tend la main et déclare :
« On ne laisse pas Cam’ dans un coin. Suis-moi… »
Pardon ! Je sais que ce n’est toujours pas comme ça que je l’ai rencontré. Dernière tentative…

Je suis toujours près du buffet, en train de boire ma quatrième coupe de champagne. Je m’ennuie ferme. Le dragueur de la soirée est en train de s’approcher dangereusement de moi en effectuant une petite danse. Au secours, sortez-moi de là !
« Vœu exaucé, murmure une voix derrière moi ».
Je sursaute et je me retourne d’un bond. Juste devant moi, un homme flotte dans les airs sur un tapis volant. Trop de champagne.
« Je vais te faire sortir de là. Tu as confiance en moi ?
– Quoi ? »
Il me tend la main et répète :
« Tu as confiance en moi ? »
Je réfléchis deux secondes, puis je saisis sa main et je grimpe sur le tapis volant. La musique commence… euh, non, ce n’est techniquement pas possible cette histoire.

Ce n’est pas du tout de cette façon-là que je l’ai vu pour la première fois. Ce n’est d’aucune de ces façons-là. Mais peut-être qu’en fait, si je n’arrive pas à vous raconter notre rencontre, c’est juste parce que, pour une fois, ce n’est pas comme au cinéma. Et notre histoire, elle n’est rien qu’à moi.
Cam' dans un film

____

Un texte inspiré de…

Blue Valentine, Derek Cianfrance BLUE VALENTINE – 2011

Genre : drame
Réalisateur : Derek Cianfrance
Scénaristes : Cami Delavigne, Derek Cianfrance, Joey Curtis
Avec : Ryan Gosling, Michelle Williams, Mike Vogel…
Bande originale : Grizzly Bear

Pour en savoir plus :
– Pour voir l’extrait qui a inspiré mon texte, c’est ici !
– La bande-annonce de Blue Valentine
– La fiche technique complète du film sur Allociné


Mais aussi des clins d’œil à :
Roméo+Juliette de Baz Luhrmann, avec Leonardo DiCaprio et Claire Danes : voir l’extrait
Dirty Dancing d’Emile Ardolino, avec Patrick Swayze et Jennifer Grey : voir l’extrait… et bien sûr, la danse finale sur « Time of my life » !
Aladdin par Walt Disney : re-re-re-découvrez l’extrait qui suit le « Tu as confiance en moi ? »


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s