J’aime/J’aime pas… Le fabuleux destin de Cam’ Poulain

Rah, je n’aime pas, mais alors pas du tout, les gens qui disent « au jour d’aujourd’hui » !

J’aime l’odeur de Paris à l’aube et au crépuscule en hiver. Par contre, je n’aime pas l’odeur de viande à Château Rouge le matin.

J’aime les langages codés que nous utilisons avec mes collègues mais que même nous, nous ne comprenons pas : « tu peux aller checker dans ta BAL, j’ai mis le tuto pour créer le password de la smartcard qui te permettra de te connecter au VPN. Si c’est confusant, tu appelles le helpdesk »…

Mais qu’est-ce que je n’aime pas qu’on me dise « asap » dans un mail et qu’on ajoute un smiley sourire à côté !

J’aime l’odeur du Ricoré le matin.

J’aime manger les oreilles et le nez des ours en chocolat.

J’aime écouter « Trololo » et « Chaud cacao » quand ça ne vas pas.

J’aime les chemises retroussées toujours impeccables de Denis Brogniart dans Koh-Lanta.

Je n’aime pas la sensation que cela fait quand on gratte sur un jean.

J’aime quand Marilyn Monroe fait « Pooh pooh bee doo ».

J’aime quand Omar Little arrive en sifflant « Le fermier dans son pré » dans The Wire.

J’aime regarder les combats de catch à la télé en insultant les méchants spécialistes de l’attaque par derrière, même si je sais que ce n’est pas digne d’une princesse.

Je n’aime pas les tatouages tribaux. Parce que, comme dit mon tatoueur, cela ne se fait plus depuis la fin des années 1990.

Je n’aime pas quand Rhett Butler quitte Scarlett O’Hara en lui disant « Franchement, ma chère, c’est le cadet de mes soucis ».  En revanche, j’aime beaucoup la moustache de Clark Gable.

Je n’aime pas quand mon téléphone sonne après 22 heures.

Je n’aime pas les papillons de nuit qui frétillent contre les lumières allumées.

J’aime entendre les mouettes au-dessus de mes fenêtres parisiennes.

J’aime les mots « ukulélé », « quiproquo » et « chocolatine ».

J’aime pleurer dans les salles de cinéma, mais je n’aime pas qu’on le remarque.

Et j’aime me dire, qu’un jour, à moi aussi, un homme portant une veste en peau de serpent me chantera « Love me tender » debout sur le capot d’une voiture…
Cam' dans un film

____

Un texte inspiré de…

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet LE FABULEUX DESTIN D’AMELIE POULAIN – 2001

Genre : comédie
Réalisateur : Jean-Pierre Jeunet
Scénaristes : Jean-Pierre Jeunet, Guillaume Laurant
Avec : Audrey Tautou, Mathieu Kassovitz, Isabelle Nanty…
Bande originale : Yann Tiersen

Pour en savoir plus :
– La fiche technique complète du film sur Allociné
Voir la bande-annonce du film
– Bien avant Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, Jean-Pierre Jeunet expérimentait le « j’aime/j’aime pas » dans le court métrage Foutaises. A re-découvrir d’urgence !
– Ecouter la bande originale d’Amélie Poulain sur Spotify


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s